Poppy Wyatt est un sacré numéro – Sophie Kinsella

Poppy Wyatt est un sacré numéro – Sophie Kinsella

61aSOKmKAoL

Pocket – 472 pages – 7,70€

Black Swan (V.O.) – 464 pages – 8,10€

Synopsis :

Poppy Wyatt est au bord de la crise de nerfs : elle vient de perdre sa bague de fiançailles, celle qui est dans la famille de son fiancé Magnus depuis des générations, et, sans transition, on lui a volé son téléphone. Alors qu’elle envisage sérieusement la fuite à l’étranger, miracle : là, dans une poubelle, un portable ! Juste le temps de convaincre Sam, le ronchon propriétaire dudit portable, que c’est emprunt temporaire, et Poppy reprend les choses en main. Mais Magnus est aux abonnés absents, impossible de retrouver cette fichue bague, et pour couronner le tout, d’étranges textos ne cessent d’arriver sur le téléphone de Sam… Retour à la case crise de nerfs !

Mon avis :

Comme vous l’avez peut être lu dans mon article « C’est Lundi, que lisez-vous ? », avant de commencer ce roman j’avais lu Avant toi  de Jojo Moyes qui m’avait beaucoup touchée, bouleversée, marquée, tout ce que vous voulez 😉 Du coup après ça j’avais vraiment envie d’une lecture fraiche, légère, drôle et pas du tout prise de tête. Je me suis donc tournée vers mon auteure de chick-lit préférée, j’ai nommée Sophie Kinsella !

Donc Poppy Wyatt est un sacré numéro, c’est l’histoire de Poppy (naaaan, sans rire ?), qui est sur le point de se marier avec Magnus, et qui lors d’une soirée ventes aux enchères avec ses copines, perd sa bague de fiançailles, qui était bien évidemment l’héritage familial de son amoureux, et qui valait une petite fortune…. Ah et lors de cette même soirée, elle se fait également voler son téléphone portable. Tout va bien dans la vie de Poppy quoi. Mais, comme le dit si bien l’expression, la roue tourne et elle trouve dans une poubelle un téléphone qu’elle récupère, sauf que ce téléphone appartient à l’ancienne assistante de Sam, un businessman, et que ce dernier veut le récupérer. S’en suit tout un échange entre Poppy et Sam, elle commence à se mêler de sa vie, à répondre à ses emails professionnels à sa place… Bon la fin était assez évidente, mais c’est pour ça que j’aime autant la chick lit.

L’histoire de ce roman n’est pas extraordinaire, il n’y a pas de rebondissements incroyables, on connait déjà la fin avant d’avoir lu la moitié du livre…. Mais ça fait tellement du bien ! Les personnages sont très attachants, Poppy ça pourrait être nous, intimidée par ses beaux parents qui sont des intellectuels, un peu tête en l’air, qui se mêle de la vie des gens pour les aider mais qui met plus le bazar qu’autre chose, qui arrive à donner des conseils aux autres sur comment mener leur vie mais n’arrive pas à gérer la sienne. Et Sam, personnage légèrement irritant au début, le boss qui dirige et veut tout diriger, qui parait un peu sans cœur et pas très gentil ni poli, on voit son évolution au fur et à mesure du roman et on finit par s’attacher à lui, et à ne plus souhaiter qu’une chose…(chose que je ne vais pas vous dire, parce que je ne veux pas qu’on m’accuse de spoiler haha ) Et Magnus, que j’ai détesté dès le début du roman, déjà (oui je sais je ne suis pas très objective) parce que je déteste son prénom, et parce qu’il me saoulait, c’est aussi simple que ça.

Comme toujours avec les romans de Sophie Kinsella, j’ai adoré ma lecture, et j’ai vraiment passé un super moment de détente. Je l’ai lu en VO et je crois que je vais me répéter parce qu’il me semble que je l’avais déjà dit dans une de mes précédents chroniques d’un livre de Sophie Kinsella, mais si vous aimez la chick-lit, à mon humble avis c’est le genre de roman parfait pour se lancer en VO, et plus particulièrement les livres de Sophie Kinsella. En effet, ils sont très faciles à lire, le vocabulaire est relativement simple, et comme c’est une lecture légère il n’y a pas vraiment grand-chose à comprendre : ce sont des histoires contemporaines, donc avec un vocabulaire de tous les jours. Et Sophie Kinsella a vraiment une plume très fluide et très simple, donc je vous le conseille vraiment.

Ma note : 17/20

Une Fille à la Vanille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *