Phobos – Victor Dixen

Phobos – Victor Dixen

Auteur : Victor Dixen

Maison d’édition française: Collection R
Date de publication : Juin 2015
Prix :
17,90€
Nombre de pages :
448

 

Synopsis :

Six prétendantes.
« Six prétendants.
Six minutes pour se rencontrer.
L’éternité pour s’aimer.

Il veulent marquer l’Histoire avec un grand H.

Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d’un même vaisseau spatial. Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l’œil des caméras embarquées. Ils sont les prétendants du programme Genesis, l’émission de speed-dating la plus folle de l’Histoire, destinée à créer la première colonie humaine sur Mars.

Elle veut trouver l’amour avec un grand A.

Léonor, orpheline de dix-huit ans, est l’une des six élues. Elle a signé pour la gloire. Elle a signé pour l’amour. Elle a signé pour un aller sans retour…

Même si le rêve vire au cauchemar, il est trop tard pour regretter. »

Mon avis :

Voilà un roman dont on a énormément entendu parler sur la blogosphère et sur Booktube; personnellement à la base il ne me tentait pas plus que ça, je mets toujours du temps avant de lire les livres qui font beaucoup de tapage parce que j’ai peur d’être déçue et d’être la seule à ne pas aimer. Mais l’une de mes amies m’ayant gentiment prêté son exemplaire, je me suis dit que c’était l’occasion de le découvrir.

Tout d’abord, j’ai bien aimé le contexte de l’histoire : un speed-dating dans l’espace pour repeupler Mars, c’est assez original comme idée. On se laisse prendre très vite et les pages défilent vraiment à toute vitesse, je l’ai dévoré en un jour. Et pourtant, ce n’est pas un coup de cœur

Je n’ai pas vraiment accroché aux personnages : Léonor m’a très rapidement agacée, ce n’est pas un personnage auquel je peux m’identifier. Je n’ai pas eu « d’affinité » avec un personnage en particulier, je les ai trouvés bien décrits mais je ne me suis attachée à aucun en particulier, ni chez les filles ni chez les garçons. J’ai pourtant aimé suivre leur aventure au sein de Phobos, mais tout en restant assez détachée.

Par contre, j’ai trouvé l’intrigue très bien menée, et le roman bien construit, on ne peut pas s’empêcher de tourner la page, pour en savoir plus. Victor Dixen a une belle plume, même si parfois il y avait trop de descriptions à mon goût.

En résumé, j’ai bien aimé ma lecture, mais elle ne me laisse pas un souvenir impérissable. Je vais pourtant lire le tome 2 très prochainement parce que j’ai envie de connaître la suite, espérons que j’accrocherai enfin avec les personnages !

Ma note : 15/20,

Une bonne lecture, mais pas extraordinaire. Après tout ce que j’avais entendu sur ce roman je m’attendais à autre chose.

Une Fille à la Vanille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *