Nos étoiles contraires – John Green

Nos étoiles contraires – John Green

Nos étoiles contraires

Nathan – 330 pages – 16,90€

E P Dutton & Co Inc (V.O.) – 324 pages – 7,93€

Synopsis :

Hazel, 16 ans, est atteinte d’un cancer. Son dernier traitement semble avoir arrêté l’évolution de la maladie, mais elle se sait condamnée. Bien qu’elle s’y ennuie passablement, elle intègre un groupe de soutien, fréquenté par d’autres jeunes malades. C’est là qu’elle rencontre Augustus, un garçon en rémission, qui partage son humour et son goût de la littérature. Entre les deux adolescents, l’attirance est immédiate. Et malgré les réticences d’Hazel, qui a peur de s’impliquer dans une relation dont le temps est compté, leur histoire d’amour commence… les entraînant vite dans un projet un peu fou, ambitieux, drôle et surtout plein de vie.

Mon avis :

Je ne vais pas laisser durer le suspens, ça été un ÉNORME coup de cœur pour moi. C’est le roman le plus émouvant que j’aie jamais lu, le plus touchant, le plus prenant. J’ai juste adoré. Je suis sortie de ma lecture complétement bouleversée. E bizarrement j’en ai été très surprise. Bien sûr j’avais entendu énormément de bien de ce livre, mais j’appréhendais vraiment le sujet, des enfants malades, qui ont un cancer et qui sont, finalement, condamnés. J’avais peur de ne pas supporter, que ce soit super triste. Et finalement, effectivement l’histoire est plutôt triste, on ne va pas se le cacher, mais il y a tellement plus que ça, c’est une histoire d’amour magnifique, tellement belle et touchante ainsi qu’une belle leçon de courage et d’espoir.

Les personnages sont tellement attachants. Hazel et Augustus ont un sens de l’humour assez extraordinaire, je les ai adorés tous les deux. Les personnages secondaires sont tout aussi attachants et intéressants. Augustus a peur d’être oublié, de ne pas avoir laissé de trace mais ne craint pas vraiment la mort en elle-même. Hazel de son côté sait qu’elle est condamnée, elle se considère d’ailleurs comme une grenade et craint par dessus tout de faire du mal à ceux qui l’entourent le jour où elle mourra. Elle a du mal à s’attacher et préfère s’enfermer chez elle et s’isoler. Hazel et Augustus, bien qu’ayant des caractères et des visions de la vie assez opposés vont apprendre à se connaître et s’attacher l’un à l’autre. Ils nous font comprendre à quel point la vie est difficile et terriblement injuste, mais en même temps nous donnent une belle leçon de vie.

En commençant le roman on sait déjà (plus ou moins) à quoi s’attendre, c’est-à-dire une histoire d’amour + une fin tragique mais finalement j’ai presque été surprise (mais je ne vais pas vous dire pourquoi pour ne pas vous spoiler). J’ai vraiment pleuré comme une madeleine pour ces deux personnages. Et pourtant, au cours de ma lecture je n’avais pas tant l’impression que c’était si triste, la grande force de l’auteur est qu’il arrive à nous faire oublier la réalité du cancer pendant quelques pages pour nous mettre une grande claque trois pages plus tard. De plus, ce roman est incroyablement bien écrit et très poétique. Je n’ai pas pu le lire d’une traite mais si je n’avais pas eu à aller en cours à un moment ou à un autre je vous promets que j’aurais continué sans hésiter jusqu’à la fin.

Ce roman est magnifique et je vous conseille à 100% de le lire. Ne soyez pas freinés en vous disant que c’est une histoire triste car c’est beaucoup plus que ça, c’est poétique, plein d’espoir et de courage, en gros c’est une très belle leçon de vie.

J’ai vu le film quelques heures après avoir fini le roman et très sincèrement je crois que c’est la première fois que je trouve une adaptation cinématographique aussi génialissime que le roman dont elle est tirée. Les acteurs sont incroyablement talentueux, le scénario est très fidèle au roman. J’ai encore une fois pleurée comme une madeleine…

Ma note :  COUP DE CŒUR  20/20

Une Fille à la Vanille

Une réaction au sujet de « Nos étoiles contraires – John Green »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *