Néfertiti en Bikini – Claire Huynen

Néfertiti en Bikini – Claire Huynen

Néfertiti en bikini

Auteur : Claire Huynen

Maison d’édition française :  Le Cherche Midi

Langue de ma lecture : Français

Merci à la team de Livraddict et aux Éditions Cherche-Midi pour ce partenariat !

Synopsis :

 » « Des centaines de personnes se serraient frileusement autour de leur guide. […] Des rangs entiers de bateaux de bois jouaient les autobus. Ils embarquaient leurs passagers fébriles à un rythme de marche militaire. Dans toutes les barcasses, ça comptait et ça recomptait. Les guides surveillaient leur formation en ordre serré. […] La semonce essentielle, répétée inlassablement, était pourtant celle dont le danger la séduisait le plus : ne vous perdez pas. […] Mais elle savait que tous les passagers avaient un billet de retour. Que le seul vrai danger était d’être en retard pour le dîner.  » Une mère offre à sa fille un voyage. Une croisière sur le Nil à bord du Cleopatra, hôtel flottant affrété par Magic’Vacances. Mais, dès l’arrivée, la mère trébuche et se trouve immobilisée par une entorse. Condamnée à rester sur le bateau, elle attend chaque jour le récit des excursions de sa fille. Une femme et sa mère, que tout éloigne, se rencontrent à travers l’approche d’un pays qu’elles découvrent d’une manière différente. Quand la première sera entraînée dans le rythme effréné des visites, la seconde, à travers les histoires et les rencontres, prendra le temps lent du voyage. Néfertiti en bikini dresse avec humour les travers du tourisme moderne et les symptômes du phénomène de groupe qu’il génère. Il sera aussi question d’éblouissement, de résistance et de reddition. »

Mon avis :

Quand j’ai vu ce roman dans la liste des partenariats de Livraddict, j’ai complétement craqué : ce roman fait penser à l’été, au soleil, aux vacances… Tout ce que j’aime, surtout en cette période d’examens 😉 Puis, en lisant le résumé de ce roman, je me suis dit qu’il avait tout pour me plaire, il est décrit comme léger et plein d’humour, tout ce dont j’ai besoin en ce moment.

Et bien, je n’ai pas été déçue. Dans ce roman, l’auteure met en scène une croisière en Égypte, qu’une mère offre à sa fille, passionnée par ce pays depuis l’enfance; les relations entre les deux femmes sont plutôt tendues, elles ne communiquent pas vraiment et ont l’impression de ne pas se comprendre. La fille, Jo, n’est pas ravie par ce voyage car un voyage en tête à tête avec sa maman sur un bateau de croisière n’est pas vraiment ce dont elle rêve…

L’auteure nous décrit donc la « vie de croisière », avec des touristes qui ne sont sur le bateau que pour le buffet du déjeuner, n’ont pas d’autres intérêts durant la visite de monuments magnifiques que d’acheter des souvenir Made in Pakistan qui font tellement « typiques », ne s’intéressent pas à la beauté des lieux mais ne pensent qu’à rentrer à l’heure du déjeuner, et bien sûr les guides touristiques qui font tout pour vendre des excursions hors de prix à ces mêmes touristes et ne sont pas capables de faire des  visites guidées digne de ce nom… Et les passagers qui préfèrent se faire dorer au soleil plutôt que de profiter de la vue et du paysage…

On apprend au début du roman que Jo a commencé à s’intéresser à l’Égypte quand elle était plus jeune, et durant tout le livre on se rend compte à quel point elle est déçue de cette croisière, qui ne correspond pas à ce qu’elle aime : elle n’a pas la possibilité de visiter les sites et les monuments à sa guise et est contrainte d’écouter des explications très simplifiées destinées aux touristes. Elle ne se lie pas avec les autres passagers du fait qu’ils ne voient pas du tout la croisière de la même façon. Sa mère, qui s’est blessée à la cheville au tout début du voyage, se retrouve coincée sur le bateau, et après chaque visite Jo lui raconte les visites qu’elle a effectuées (mais avec les explications qu’elles avaient lues dans ses livres et non celles du guide). Au niveau de leur relation, finalement la croisière leur permet de faire évoluer leur relation, elles finissent par se rapprocher l’une de l’autre, elles recommencent à communiquer, et deviennent plus complices.

J’ai beaucoup aimé ce (court) roman, qui m’a permis de m’évader sous le beau soleil d’Égypte. Le personnage de Jo est un personnage très agréable à suivre, on peut facilement s’identifier à elle (tout comme elle l’Égypte est un pays qui m’attire beaucoup, quand j’étais petite j’étais passionnée par la mythologie égyptienne). Et j’ai à peu près le même avis qu’elle concernant les croisières et les touristes…Je trouve que l’auteure décrit cela très bien, avec beaucoup d’humour. J’ai bien aimé aussi sa maman, Sylvette, qui est prête à faire des sacrifices pour faire plaisir à sa fille. J’ai apprécié de suivre l’évolution de leur relation, moi qui suis très proche de ma maman, les romans qui traitent des relations mère-fille me touchent assez…

L’auteure a une jolie plume, fluide, elle utilise des phrases relativement courtes ce qui donne un aspect très dynamique au roman. Je pense que j’essaierai de lire d’autres romans de Claire Huynen, car elle a vraiment une plume spéciale, qui m’a marquée et qui m’a beaucoup plu. Les chapitres aussi sont courts, ce que donne envie de lire la suite très rapidement. Le roman se lit très facilement, il est très sympa, et vraiment léger. Les situations sont décrites avec beaucoup d’humour, et cela donne un résultat très agréable à lire, j’ai passé un très bon moment avec ce livre. Ce n’est pas un roman inoubliable, mais c’est une lecture qui fait du bien.

En bref, c’est une lecture parfait pour les mois de juillet – août, allongé(e) sur votre transat au soleil, vous ne verrez pas les pages défiler, je vous le recommande si vous recherchez une lecture contemporaine sympa, légère et amusante. Le seul petit bémol que j’aurais à émettre sur ce roman, c’est qu’il est un peu court justement, j’en aurais bien lu un peu plus 😛

Ma note : 16/20

Une Fille à la Vanille

4 réactions au sujet de « Néfertiti en Bikini – Claire Huynen »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *