La Mer en Hiver – Susanna Kearsley

La Mer en Hiver – Susanna Kearsley

Auteur : Susanna Kearsley

Maison d’édition française: Éditions Charleston

Traduction : Marie-Axelle de La Rochefoucauld

Date de publication : octobre 2015
Prix :
22,50€
Nombre de pages :
464

Langue de ma lecture : Français

Synopsis :

« Printemps 1708, une flotte jacobite de soldats français et écossais échoue à faire revenir James Stewart, le roi exilé, sur ses terres d’Écosse afin de réclamer sa couronne.

De nos jours, Carrie McClelland s’inspire de cet épisode historique dans son nouveau roman. Installée aux abords du château de Slains, au cœur d’un paysage écossais désolé et magnifique, elle crée une héroïne portant le nom d’une de ses ancêtres, Sophia, et commence à écrire.

Mais elle se rend compte que ses mots acquièrent une vie propre et que les lignes entre fiction et faits historiques se brouillent de plus en plus. Tandis que les souvenirs de Sophia attirent Carrie encore plus au cœur de l’intrigue de 1708, elle découvre une histoire d’amour fascinante, oubliée avec le temps. Après trois cents ans, le secret de Sophia doit être révélé…

Une histoire d’amour puissante et ensorcelante, entre passé et présent !

DANS LA LIGNÉE DE DAPHNE DU MAURIER ET DIANA GABALDON »

Mon avis :

Je remercie Elise et les Éditions Charleston pour cette merveilleuse lecture !

Que vous dire de ce roman à chaud ? Tout simplement que c’est une pure merveille, une petite pépite, l’un des plus beaux romans que j’aie pu lire. Je pense que je vais avoir un peu de mal à trouver mes mots pour cette chronique…

Quand j’ai vu ce roman aux éditions Charleston pour la première fois, il m’a immédiatement tapé dans l’œil. J’ai lu les chroniques des lectrices Charleston qui m’ont encore plus donné envie de le découvrir, mais pour une raison obscure j’ai repéré d’autres romans, et du coup celui-ci est un peu passé à la trappe.

Mais quelle erreur d’avoir attendu autant de temps avant de le lire !! Dès les premières pages, l’auteure m’a happée dans son histoire : il y a tout ce qu’il faut pour me faire aimer un roman, l’ambiance presque palpable, des personnages qui semblent vivants, des passages dans le passé pour nous raconter des évènements qui ont marqué l’histoire et dans le présent avec un personnage principale qui n’est autre qu’une romancière. Et bien sûr, une intrigue passionnante. En plus, pour mon plus grand bonheur, cela se déroule en Écosse, un pays qui me fascine. Bref, ce roman était fait pour moi.

Et cela s’est confirmé tout au long de l’histoire. J’ai savouré chaque page ; j’ai beaucoup apprécié les moments dans le présent, où l’on suit Carrie, qui est donc écrivain, et ses rencontres avec la famille Keith, que ce soit Jimmy le père ou Stuart et Graham les frères, sa relation avec son père féru de généalogie, et avec son agent Jane toujours là pour la soutenir.

Mais ce qui m’a le plus plu, ce sont les passages qui racontent l’histoire de Sophia, au temps de la révolution jacobite en Écosse. Cela m’a permis de comprendre des évènements auxquels je ne connaissais pas grand-chose hormis les grandes lignes avant de lire le roman, et Susanna Kearsley parvient à donner vie aux personnages historiques ayant réellement existé. La comtesse d’Erroll tout particulièrement m’a beaucoup impressionnée, c’est une femme forte, intelligente et très attachante. Bien sûr, tout cela est romancé, mais c’est tellement bien fait, j’étais vraiment prise dedans. Sophia elle est un personnage de fiction, et j’ai trouvé particulièrement intéressant le fait d’avoir le point de vue d’une femme pour nous raconter la vie de l’époque durant ces bouleversements.

L’histoire de Sophia est très touchante, j’ai eu mal pour elle à certains passages du roman, j’ai été émue, et à d’autres passages j’avais un grand sourire niais sur les lèvres. Je ne veux pas vous donner trop de détails, car selon moi c’est un livre dans lequel il faut se jeter sans trop se poser de questions, mais on va suivre des intrigues, des secrets, et bien sûr une très belle romance.

J’ai mis un peu de temps pour le lire, non pas parce que je n’ai pas aimé la plume de l’auteure, qui d’ailleurs est tout simplement magnifique et très fluide, mais parce que je m’arrêtais à certains passages pour m’imprégner de la scène et m’en faire une représentation, c’est très rare que je fasse ça, et maintenant l’histoire et les personnages me trottent encore dans la tête, je n’arrive pas à m’en défaire…

 Ma note : 20/20,

Plus qu’un coup de cœur, pour moi La Mer en hiver rejoint le top du top du classement de mes livres chouchous de tous les temps avec La Couleur des Sentiments et Le Cercle Littéraire des amateurs d’épluchures de patates pour les romans historiques.

Une Fille à la Vanille

Une réaction au sujet de « La Mer en Hiver – Susanna Kearsley »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *