Lucia, Lucia – Adriana Trigiani

Lucia, Lucia – Adriana Trigiani

Auteur : Adriana Trigiani

Maison d’édition : Éditions Charleston
Prix :  21,00€

Date de publication : Juin 2017
Nombre de pages :
304

Synopsis :

« New York, 1950

À vingt-cinq ans, Lucia Sartori est certainement la plus jolie fille du quartier. L’après-guerre a ouvert de nombreuses possibilités aux jeunes femmes ambitieuses, et Lucia vient de commencer comme apprentie couturière au très chic grand magasin B. Altman sur la 5e Avenue. Son père, qui a brillamment réussi dans les affaires et tient l’épicerie fine italienne la plus réputée, l’a toujours encouragée dans ses ambitions, mais les traditions sont tenaces…

Fiancée à son amour d’enfant, l’inébranlable Dante DeMartino, Lucia est déchirée lorsqu’elle rencontre un bel inconnu qui lui promet une vie de luxe dans les beaux quartiers, une vie comme elle n’en lit que dans les magazines. Forcée de choisir entre sa famille et ses rêves, Lucia se retrouve au centre d’un scandale qui révélera des secrets enfouis. L’honneur des Sartori est en jeu… »

Mon avis :

Dans Lucia, Lucia nous faisons la connaissance de Kit, une jeune femme vivant à Greenwich Village, à New York. L’une de ses voisines, une femme âgée surnommée « Tante Lu » l’invite un jour dans son appartement et finit par lui raconter l’histoire de sa vie. Lucia lui parle de sa vie dans le New York des années 50, de sa famille italienne, de sa carrière de couturière, de ses amies, de ses amours…

Je vais commencer par le seul point négatif que j’ai trouvé au roman : on ne voit pas assez le personnage de Kit. Elle sert simplement d’introduction à l’histoire de Lucia, mais j’aurais aimé en savoir plus sur elle et sur sa vie.

A part ça, j’ai tout aimé dans ce roman, en commençant par le personnage de Lucia auquel je me suis attachée dès le début et auquel je me suis énormément identifiée, aussi bien au niveau du caractère que de la situation familiale. Certaines choses m’ont fait sourire, car j’ai noté quelques ressemblances avec ma propre famille et cela m’a beaucoup plu. Je me suis du coup très vite attachée à la grande famille de Lucia, avec ses parents, sa fratrie, tous les personnages sont attachants. J’ai également adoré le personnage de Delmarr, le patron de Lucia. Enfin bref, j’ai aimé tous les personnages.

J’ai également aimé apprendre des choses sur la condition d’immigrés italiens dans le New York des années 50, et sur la condition de la femme et ce qui était attendu d’elle : se marier, arrêter de travailler, avoir des enfants, s’occuper de son mari, ce qui n’était absolument pas la vie rêvée de notre héroïne qui a un caractère bien trempé et n’a pas l’intention de dépendre de qui que ce soit.

Quelques passages du roman sont très émouvants, mais dans l’ensemble j’ai trouvé que c’était un roman réconfortant et qui mettait du baume au cœur. Pourtant j’ai mis assez longtemps à le lire, même si à chaque fois que je le reprenais j’étais toute heureuse de retrouver les personnages. J’ai bien aimé la plume de l’auteure, et j’ai trouvé qu’elle avait un sacré talent pour rendre les personnages vivants et attachants.

En bref une magnifique lecture !

 

Ma note : 20/20,

Un coup de cœur pour ce roman qui m’a beaucoup touchée !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *