Jeu de Dames à Versailles | Virginie Platel

Jeu de Dames à Versailles | Virginie Platel

Auteur : Virginie Platel

Maison d’édition : Gloriana Editions (collection Imperia)
Prix : 18€

Date de publication : Septembre 2016
Nombre de pages :
374

 

Synopsis :

« Alors qu’elle travaille au Louvre, Elfi découvre que La Paix ramenant l’Abondance de la célèbre portraitiste de Marie-Antoinette, Élisabeth Vigée Le Brun, a disparu… Pas seulement du musée mais bien de la conscience collective. C’est comme s’il n’avait jamais existé. Aussi, lorsqu’un ami scientifique qui œuvre pour un laboratoire secret à Monaco, lui propose de tester un incroyable voyage dans le temps, Elfi y voit aussitôt l’opportunité de percer le secret de la disparition du tableau. Propulsée, en compagnie d’Inès, en plein cœur du XVIIIème siècle, elle n’aura que quelques heures pour résoudre des énigmes dont dépendent à la fois leur destin et leur survie dans le turbulent Paris de l’époque, avec Élisabeth Vigée Le Brun en personne, mais aussi dans le Versailles de la dernière reine de France… Les deux aventurières du XXIème siècle devront échapper à de multiples dangers, notamment à une menace sourde que semble tisser un ennemi invisible et rétablir une vérité entre ombres et lumières. Sauront-elles tirer leur épingle du jeu et revenir indemnes de cette aventure extraordinaire ? »

Mon avis :

Je remercie Gloriana Éditions pour cette superbe lecture !

Gloriana Éditions est une toute nouvelle maison d’édition, dont Jeu de Dames à Versailles est la toute première publication originale. J’ai découvert Gloriana grâce à Facebook, et j’ai suivi toutes leurs actualités avec beaucoup d’intérêt. Quand j’ai appris la publication de ce roman, qui était présenté comme un mélange de roman historique et d’imaginaire, j’ai tout de suite été tentée, de plus que la partie historique se déroule à Versailles à l’époque de Marie-Antoinette, une époque qui m’a toujours fascinée. Lorsque Gloriana a proposé des services presse pour découvrir ce titre je me suis précipitée sur ma boîte mail !

Dans Jeu de Dame à Versailles, nous faisons la connaissance d’Elfi, qui a une trentaine d’années et est passionnée par l’art, en particulier par la peintre Élisabeth Vigée Le Brun et son tableau La Paix ramenant l’Abondance. Un an après avoir tout quitté pour suivre son mari Phil dans le sud de la France, à qui elle n’adresse d’ailleurs quasiment plus la parole, elle reçoit un appel de l’un de ses anciens amis, Mike, scientifique de son état. Elle se voit donc conviée à l’Athanor pour passer un entretien d’embauche, où elle fait la rencontre d’Inès qui sera chargée de la protéger lors de leur mission commune…

Virginie Platel nous transporte donc dans une aventure assez incroyable, où notre équipe de choc « Elfinès » va voyager dans le temps jusqu’en mai 1783 pour accomplir des missions confiées par l’Athanor. J’ai bien aimé le personnage d’Elfi, qui est très intelligente, cultivée, drôle et perspicace. Tout le contraire de sa coéquipière Inès (que j’ai tout autant adorée) qui est plutôt réservée, mystérieuse et avec un caractère bien trempé. Toutes les deux, elles forment une équipe de choc, elles sont très complémentaires, et j’ai beaucoup aimé découvrir l’évolution de leur amitié tout au long de l’histoire, c’est d’ailleurs une très belle histoire d’amitié et de confiance.

Pour moi, le roman est divisé en deux parties : la première est celle dans laquelle l’auteure introduit la « mission », c’est-à-dire où on en apprend davantage sur l’Athanor, le voyage dans le temps et le pourquoi du comment avec des explications scientifiques. J’ai trouvé cette partie un peu longue, bien que très intéressante, mais c’est vraiment personnel car j’étais surtout pressée de découvrir la deuxième partie, celle où nos personnages se retrouvent en 1783 ! Du coup, c’est vraiment cette deuxième partie que j’ai adorée : Virginie Platel a fait beaucoup de recherches sur cette époque et sur Élisabeth Vigée Le Brun, et ce roman est très bien documenté. J’ai aimé en découvrir un peu plus sur la vie à cette époque (la condition de la femme, les salons mondains, la vie de Marie-Antoinette…) et sur la peintre que je ne connaissais que très peu. Bref, vous aurez compris, j’ai vraiment été conquise par cette partie historique. Le seul bémol pour moi, c’est que je l’ai trouvée trop courte, j’aurais bien aimé en lire davantage, et suivre nos héroïnes dans plus de situations improbables et dans plus de quiproquos dus aux différences entre notre époque et le XVIIIème siècle 😉

J’ai apprécié la plume de l’auteure, qui est agréable à lire et assez fluide. J’espère d’ailleurs que Virginie Platel nous écrira une suite des aventures d' »Elfinès », parce que j’ai encore plein de questions sur ce roman, notamment sur Mike, sur l’Athanor, sur la relation d’Elfi et d’Inès, et sur la fin du roman, qui est tout de même très ouverte !!

Ma note : 17,5/20,

Une excellente lecture qui m’a transportée au XVIIIème siècle. Je croise les doigts pour une suite, et en attendant je vous le recommande à 100% !

Une Fille à la Vanille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *