Avant toi – Jojo Moyes

Avant toi – Jojo Moyes

CVT_Avant-toi_7508

Milady – 528 pages – 8,20€

Michael Joseph Ltd – 528 pages – 8,30€

Synopsis :

Lou est une fille ordinaire qui mène une vie monotone à souhait. Quand elle se retrouve au chômage, dans ce trou paumé de l’Angleterre dont elle n’est jamais sortie, Lou accepte un contrat de six mois pour tenir compagnie à un handicapé. Malgré l’accueil glacial qu’il lui réserve, Lou va découvrir en lui un jeune homme exceptionnel, brillant dans les affaires, accro aux sensations fortes et voyageur invétéré. Mais depuis l’accident qui l’a rendu tétraplégique, Will veut mettre fin à ses jours. Lou n’a que quelques mois pour le faire changer d’avis.

Mon avis :

C’est un livre pour lequel j’avais lu énormément d’éloges et qui me tentait beaucoup tout en me faisant un peu peur à la fois… Le sujet traité par ce roman n’est pas un sujet facile, ni très joyeux, et en plus de ça en ce moment j’avais plutôt envie de lectures légères, drôles, ce genre de choses. Mais je suis tombée nez a nez face a ce livre dans une librairie près de chez moi et j’ai fini par craquer. Ce roman est un très gros coup de cœur, même si en toute honnêteté j’ai eu beaucoup de mal à le lire. Non pas que le livre soit mal écrit ou l’histoire inintéressante, loin de là, mais surtout parce que le sujet du livre est très touchant et bouleversant. Ce n’est pas un livre auquel on peut rester insensible. Si vous le lisez, je vous préviens, n’oubliez pas de prendre une boite de mouchoirs à côté de vous, vous en aurez bien besoin…

Avant toi, c’est donc l’histoire de Lou, une jeune femme de 27 ans, qui habite depuis sa naissance dans la même petite ville, qui n’a pas spécialement d’ambitions et qui vit un peu dans sa bulle, qui a également une situation familiale assez compliquée car ses parents ont besoin de ses revenus pour les aider à survivre. Un beau jour Lou perd son job dans le café ou elle travaillait depuis des années, et se rend dans une agence de recherche d’emplois, où on lui propose un contrat de 6 mois en tant qu’aide quotidienne pour un homme tétraplégique. Même si ce job ne l’enchante pas, elle finit par l’accepter pour pouvoir aider ses parents. Elle fait donc la rencontre de Will, 35 ans, tétraplégique depuis 2 ans suite à un accident de la route. Elle apprend assez rapidement que Will a pour projet de se rendre en Suisse pour mettre fin à ses souffrances au bout de ces 6 mois, et Lou veut tout faire pour lui faire changer d’avis…

Vous vous en doutez, j’ai été très touchée par cette histoire, et comment ne pas l’être ? Je trouve très courageux de la part de l’auteure d’avoir écrit un roman sur l’euthanasie, qui est un sujet qui fait énormément débat. On suit les péripéties de Will, si je puis dire, pour essayer de s’adapter dans un monde lequel il a perdu tous ses repères, dans une vie qu’il n’a aucune envie de vivre. Pour lui, sa vie ne vaut pas la peine d’être vécue, car elle est trop différente et frustrante par rapport à celle qu’il menait avant, dans laquelle il était un homme très actif et sportif, un tombeur qui avait une copine parfaite, un job de rêve dans lequel il excellait et qui lui rapportait énormément d’argent, comparée à sa vie actuelle où il n’a plus que le contrôle que de l’une de ses mains et de sa tête, il tombe souvent malade, où il a besoin d’une aide permanente pour faire la moindre chose. Je ne veux pas lancer de débat sur l’euthanasie ni rien, mais le sujet est très bien abordé dans ce roman, on arrive parfaitement (moi en tout cas) à comprendre le choix de Will de vouloir mettre fin à ses jours.

Jojo Moyes a crée des  personnages très bien travaillés et très profonds. Je me suis énormément attachée à Lou et à Will, ce sont vraiment des personnages touchants, bouleversants, dont on se souviendra longtemps. J’ai également beaucoup aimé voir l’évolution de Lou au fil du roman, qui gagne en maturité, qui finit par s’ouvrir à de nouveaux horizons et qui à la fin du roman, est un personnage presque totalement différent.

Mais ce sujet n’est pas abordé de façon a vous tirer des larmes, même si le roman n’est pas toujours très joyeux, mais le sujet est amené avec beaucoup d’humour, de poésie et de bonne humeur.

 Ma note : 19/20

Une Fille à la Vanille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *