Ashford Park – Lauren Willig

Ashford Park – Lauren Willig

ashford-parkAuteur : Lauren Willig

Maison d’édition française : France Loisirs
Traduction :
Françoise Rose
Date de publication : 2015
Nombre de pages : 590

Langue de ma lecture : Français

Synopsis :

« Orpheline à cinq ans, recueillie par un oncle indifférent, Addie ne s’est jamais sentie à la hauteur de sa cousine Bea, plus belle, plus riche, plus sociable. Cette dernière a pourtant été son unique alliée durant toute son enfance.
Pendant la Grande Guerre, leurs chemins se séparent quand Addie s’engage comme infirmière. Quelques années plus tard, Bea, jeune mariée délaissée, séduit le soupirant d’Addie et s’enfuit avec lui en Afrique. Contre toute attente, quand Bea l’appelle à l’aide et la supplie de les rejoindre au Kenya, Addie n’hésite pas une seule seconde. Si les retrouvailles ne sont pas celles qu’elle espérait, elles laissent entrevoir à la jeune femme un tout autre avenir. »

Mon avis :

Années 1900, aristocratie anglaise, secrets de famille bien enfouis, alternance entre le passé et le présent… Tout était réuni pour que ce roman me plaise. Et ça n’a pas loupé, cette histoire a été un véritable coup de cœur.

On fait donc la rencontre d’Addie, une jeune femme anglaise, dans les années 1926. Elle est en route pour rejoindre sa cousine Bea, qui vit au Kenya avec son mari et ses deux enfants. Lorsqu’elle avait cinq ans, Addie a perdu ses parents et à dû partir habiter chez son oncle et sa tante, Comte d’Ashford. C’est là qu’elle fait la rencontre de Bea, qui la prend sous son aile et la considère comme une sœur. Son oncle et sa tante la considèrent comme une sauvage, qui n’a pas les qualités nécessaires pour vraiment faire partie de l’aristocratie, Addie s’est toujours sentie mise de côté et inférieure à Bea dans de nombreux domaines. Nous suivons la vie d’Addie et de Bea, toutes leurs péripéties.

En alternance avec ses passages dans le passé, nous suivons Clemmie, avocate à New York et petite-fille d’Addie, en 1999 au début du roman, qui découvre au fur et à mesure du roman des secrets de famille bien enfouis et qui vont changer sa vision du monde et remettre en cause tout ce qu’elle pensait connaître sur sa famille.

J’ai vraiment été transportée par ce roman, j’ai eu beaucoup de mal à le poser, j’étais vraiment prise par l’histoire d’Addie et de Bea, et en parallèle par celle de Clemmie. La trame est très bien menée, je ne m’attendais absolument pas à cela en commençant ma lecture, l’auteure a réussi à me surprendre de chapitre en chapitre. Elle sait très bien faire durer le suspens, mais je ne me suis pas du tout ennuyée durant ma lecture. Ce roman est tout simplement génial. J’aime vraiment beaucoup les romans historiques, et là encore une fois, j’ai adoré ce genre. Je suis vraiment ravie de ma découverte car ce n’est pas un roman dont j’avais énormément entendu parler avant de me le procurer, mais en lisant le résumé de la quatrième de couverture j’étais sûre que ça allait me plaire.

L’histoire d’Addie et de Bea est véritablement une histoire qui prend aux tripes, j’avais le cœur qui commençait à battre la chamade au fur et à mesure des révélations, et après avoir tourné la toute dernière page j’avais une impression de vide, j’étais réellement triste de l’avoir terminé.

Je vais essayer de m’intéresser d’un peu plus près aux autres ouvrages de cette auteure, car elle a une plume très captivante, et sait très bien comment agencer et organiser une histoire pour tenir son lecteur en haleine pendant presque 600 pages.

Si c’est un genre qui vous plait, surtout n’hésitez pas, ce roman est vraiment une petite pépite !

Ma note : 20/20

Ce roman est un énorme coup de cœur, qui a réussi à me transporter. A peine terminé j’ai déjà envie de me replonger dedans…

Une Fille à la Vanille

4 réactions au sujet de « Ashford Park – Lauren Willig »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *